Blog

Permis De Conduire

Deux jours de formation qui m’ont fait réfléchir. L’intervalle à respecter entre deux formations est d’un an et un jour. A noter qu’un délai de 1 an et 1 jour est obligatoire entre chaque stage. Par conséquent, la formation de deuxième génération maintien presque l’entièreté du programme du premier jour de la formation.

N’hésitez pas à contacter votre auto école pour connaître le programme de chaque stage ! Le stage cas n°3 ne permet pas de récupérer des points. Un stage récupération de points de permis peut être obligatoire en cas de peine complémentaire demandée par un juge. Et ce sans aucun lien avec un stage récupération de points de permis Reims ! La composition pénale permet de proposer au conducteur de participer à un stage pour éviter une peine. Le stage en peine complémentaire. 4. Peine complémentaire ou obligation imposée dans le cadre du sursis avec mise à l’épreuve (art. 131-35-1 et R 132-45 du code pénal).

Contrairement au précédent, le stage de sensibilisation à la sécurité routière n’est pas un moyen d’éviter une condamnation mais est le résultat d’une sanction prononcé par un juge. Comment se déroule un stage de sensibilisation à la sécurité routière ? Il est important que le conducteur soit présent tout au long du séminaire pour recevoir le certificat de participation au stage de sensibilisation à la sécurité routière. Durant ces deux jours, un formateur spécialiste de la sensibilisation à la sécurité routière et un psychologue animeront la formation. Les usagers concernés devront attendre la fin de cette période pour s’inscrire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière ou repasser le permis de conduire. Cette formation sera un moyen de limiter l’impact de cette infraction sur votre permis, conserver ce dernier mais aussi, et surtout, un moyen de remettre à jour vos connaissances en matière de sécurité routière. Il vous sera possible d’effectuer un stage agréé par la préfecture pour récupérer vos 4 points, nombre maximal possible. Suite à une infraction avec perte de points, comme la conduite sous l’emprise d’alcool, un excès de vitesse (flashé par un radar) ou l’usage téléphone au volant, si vous n’avez plus de points (0 point : voir Lettre 48Si et Stage), ou si votre nombre de points est faible, votre permis pourrait être invalidé (annulation de permis).