Blog

L’examen Du Permis Moto

Dénommé « examen théorique moto » (ETM), le contenu de l’épreuve doit être distingué de l’« examen théorique général » (ETG) qui s’applique notamment au passage du permis B (automobile). Autre conséquence : cette réforme du permis moto a modifié le contenu de l’épreuve pratique.

Accessible dès 16 ans, il vous faudra valider une formation théorique ainsi qu’une formation pratique. La différence majeure est dans la durée de la formation pratique, qui est passée de 7 à 8 heures depuis le 1er mars 2019 pour le permis AM, alors qu’elle était de 5 heures pour le BSR. Le Code moto est valable pendant une durée de 5 ans, délai à l’issue duquel il doit être repassé si le candidat n’a pas obtenu son permis moto. Le candidat répond à une série de 40 questions tirées aléatoirement d’une base de données. Comme nous l’avons déjà vu, le nouveau permis moto présente l’avantage d’une formation théorique spécifique, mais également d’ un accès progressif à la puissance.

De plus maintenant, quatre heures au maximum sont possibles par jour et il est important de savoir, que la présence à la formation d’un des deux parents ou du représentant légal est obligatoire pendant la séquence 5 si l’élève est mineur. Pour cela il devra apprendre le parcours par coeur avant le jour de l’examen. • Le non-respect des priorités aux intersections : le conducteur d’un deux-roues ralentit toujours avant un carrefour et il regarde plusieurs fois avant de s’engager. • La circulation interfiles : cette pratique est interdite, elle entraîne des sanctions sévères qui s’échelonnent d’une amende à un retrait de permis. Au final, en prenant part aux travaux concernant cette réforme, nous avons pu défendre une idée de la moto qui ne cherche pas à en décourager l’accès, mais qui revendique la sécurité de la pratique. Conduire une moto est un réel plaisir si toutes les conditions de sécurité sont réunies.